Le Panier de la Mer à Fécamp : de l’insertion professionnelle à la solidarité alimentaire

Le Panier de la Mer à Fécamp a ouvert ses portes sur le quai Sadi CARNOT en décembre 2016. Le principe de ce chantier d’insertion est d’acheter le poisson invendu en criée, de les transformer et de les vendre aux associations d’aide alimentaire. Ce cercle vertueux allie insertion et solidarité.

 

 

Un chantier d’insertion professionnelle peu banal
Le Panier de la Mer à Fécamp est géré par l’association Actif Insertion, acteur de l’insertion professionnelle du territoire fécampois avec des chantiers orientés sur le textile, les espaces verts, et le bâtiment.
Ce chantier emploie 12 salariés, en contrat à durée déterminée d’insertion, formés à l’apprentissage de techniques de découpe, de process de sécurité alimentaire…  Après avoir collecté les poissons auprès des organisations de producteurs de pêche sur Cherbourg, Dieppe, Port en Bessin, Granville ou Fécamp, ils sont à pied d’œuvre pour nettoyer, vider, couper et enfin surgeler cette précieuse marchandise tout en respectant des normes d’hygiène strictes.
Cette formation permets de renouer avec le monde de l’entreprise. Des salariés ont déjà trouvé des emplois notamment dans des magasins d’enseigne de la grande distribution.

 

 

Un chantier d’insertion au bénéficie de l’aide alimentaire
Une fois le travail des salariés du Panier de la Mer à Fécamp effectué, le poisson est emballé en carton de 10 kg. Il est ensuite livré aux réseaux d’aide alimentaire sur le territoire normand (Banque Alimentaire, Restos du Cœur, Croix Rouge, Secours Populaire…). Le prix du poisson est parfois un frein notamment pour des personnes financièrement démunies. Cette démarche permet de rendre accessible à tous.

 

 

Le Fonds Caisse d’Epargne Normandie pour l’Initiative Solidaire accompagne le Panier de la Mer à Fécamp via le financement des équipements pour la découpe, la conservation et la surgélation du poisson.

 

 

Découvrez en vidéo le Panier de la Mer de Fécamp

 

 

 

 

 

Publié le 18 avril 2018

< Retour aux actualités